Childish Gambino – THIS IS AMERICA

 

Childish Gambino, en plus d’avoir fait trembler l’Amérique, a mis tout le monde d’accord et le clip totalise déjà plus d’un million de vues en 24 heures

 

Sûrement “Le” meilleur clip de l’année selon Kayne West. Avec des références culturelles sanglantes sur des thèmes engagés , ce clip bouscule complètement les codes d’aujourd’hui : une prouesse technique (plus de 300 participants pour le clip) mais aussi musicale, avec notamment la participation discrète mais juste, d’artistes comme Young Thug, Chance The Rapper, ou encore Offset. Preuve d’un talent incontestable et d’une imagination débordante pour ce clip aussi choquant que génial.

BONUS –  À découvrir L’Afro Temix de Mayah Level (Riposte fm) : https://youtu.be/di7x5VDpE9c

Joyner Lucas – I’M NOT RACIST

 

En moins de 48 heures, la vidéo a été visionnée plus de 24 millions de fois sur Facebook et cumule plus de 2 millions de vues sur YouTube.

 

Pour rester dans le registre des clip engagés, nous vous présentons Joyner Lucas et son clip “I’m not racist”. Confrontation entre deux protagonistes, l’un pro Trump, l’autre afro américain, le clip n’est autre qu’un règlement de compte en live… Tout le génie du clip réside dans la prise de parole quasi personnelle des deux personnages, proposant chacun à sa manière d’illustrer ses propos avec une arme commune : le rap.

Eddy de Pretto – NORMAL

 

Seulement quelques scènes à son actif mais le chanteur a déjà décroché une première nomination aux Victoires de la musique 2018.

 

 

C’est avec “Normal”, un clip tout droit sorti d’une scène de 8 Miles, qu’Eddy de Pretto marque le coup et rentre dans notre classement des 10 clips de l’année. Un univers hybride entre rap et variété souligné par une vraie force d’interprétation. Le tire rappelle clairement le combat d’Eminem pour la tolérance, et l’acceptation des différences. C’est sur un ring de boxe cerné par un public survolté qu’Eddy de Pretto affirme son combat contre l’homophobie. Un sujet qui lui tient à coeur car l’artiste ne cache pas son engagement LGBT. Une revanche sur la vie tout en finesse et en prose : brillant.

« J’avais une colère vis-à-vis de gens qui m’attaquaient parce qu’ils n’aimaient pas la personne que je pouvais représenter »

 

Justin Timberlake – SAY SOMETHING

 

 

Justin Timberlake s’est adressé à la Blogothèque pour réaliser son clip. La même équipe qui a déjà réalisé le clip “Normal” d’Eddy de Pretto. On retrouve le chanteur originaire de Memphis, dans un plan séquence de dingue sur 6 minutes, enregistré dans un bâtiment de Los Angeles. C’était un tournage de fou, avec 175 personnes sur le set, des musiciens de partout …”

Autant dire que l’équipe de la Blogothèque a su prendre des risques pour créer un clip original qui relève d’une prouesse technique hallucinante.

 

Orelsan – BASIQUE

Le clip d’Orelsan « Basique », sorti en septembre, a fait sensation avec plus de 3 millions de vues en quelques heures sur YouTube…

 

 

Comment peut-on parler de prouesse technique sans parler du clip phare de l’année d’Orelsan : “Basique”. Après 6 ans d’absence, le rappeur d’Alençon revient sur la scène solo et signe sans aucun doute le clip qui a fait le plus parler de lui depuis “Suicide social”.

Grue en arrière-plan, blocs de béton, graffitis… Le début du clip fait penser à une zone industrielle désaffectée. Il s’agit en fait d’un pont en construction situé en Ukraine, à Kiev, au-dessus du Dniepr. Un unique plan, de 3 minutes, sur lequel Orelsan remonte le pont, entouré d’une haie d’honneur formée par des figurants…

« On a fait une première journée de répétitions avec le drone et seulement 20 figurants pour tout mettre en place, puis une journée de tournage avec les 300 extras ».

Entre un marketing créatif et une mise en abîme de l’idée du “basique”, les figurants finissent par se regrouper pour former la date de sortie de l’album…

Orelsan a frappé fort en ce début d’année.

 

The Blaze – HEAVEN

Les deux cousins réalisent leur propre clip, avec plus de 750000 vues en 24 heures.

 

 

Ces deux compositeurs français enchaînent les succès, mêlant encore une fois images hypnotisantes et émotion. Avec “ Territory” sorti en 2017, notre duo avaient décollé pour l’Algérie pour nous raconter l’histoire d’un rapatrié qui retrouvait ses racines, sa famille… Ici , c’est parsemé d’image plutôt banales mais précises , que ce clip nous embarque pour ce qui représenterait la quintessence de la vie. Le titre “ Heaven” n’est pas choisi au hasard : Un premier plan (le plus long du clip) sur l’enfant du personnage principal, puis les retrouvailles avec la maman, un pique-nique entre amis … quoi de plus. Toutes ces belles images nous éblouissent de leur authenticité, de quoi nous tenir en haleine pour la suite.

 

Vladimir Cauchemar – AULOS

 

 

On s’attaque ici à du très lourd , complètement démesuré ! j’ai du mal à présenter l’artiste tellement les informations sont rares. Selon Pedro Winter (aka Busy P) , ce jeune prodige aurait été “condamné à la damnation éternelle après un combat mémorable avec le Dieu Apollo en 2500 avant notre ère. Le Dieu de la beauté et des arts serait venu à bout de Vladimir et de son Aulos sacré.”

Autant dire qu’il est plutôt apprécié chez nos amis d’ED Banger Records et ça se comprend : un beat simple , une mélodie recherchée et un clip complètement WTF. On y voit un cinquantenaire un peu particulier qui se balade dans des parcs et des espaces vert , où il danse en jouant de la flûte. Jusque là tout va bien, mais on comprend vite que l’artiste “Troll” quand on découvre des effets spéciaux bien sur un mode ridicule complètement assumé. Une bonne barre de rire pour ce clip qui comptabilise plus de 3,5 millions de vues sur Youtube

 

Vald – GRIS

 

 

C’est notre premier artiste français de l’article… Vald a émergé de la scène rap Made in France il y a de ça 2 ans avec un titre qui avait laissé le public perplexe, “ il a pas dit bonjour…” Depuis, le jeune rappeur d’Aulnay varie entre folie macabre , hymne à l’amour et misanthropie, le tout animé de punchlines bien lourdes. Mais le réel talent de Valentin, réside  dans la direction artistique de ses clip avant-gardistes, à la sauce egotrip, très codifiés, et assez sombres.

On pourrait croire qu’il y a une certaine redondance dans le style musicale, mais pour ses clips c’est tout l’inverse : Aucune vidéo ne se ressemble et l’artiste arrive toujours à imager ses punchlines dans un univers à couper le souffle.

 

Vova – EQUINOXE

 

 

Vova nous vient de Saint-Denis et commence à se faire une place dans le milieu du Hip-Hop avec des freestyles bien vénère comme “Vis Paris” feat L.SD... Ou encore avec le titre “ J’ai la haine ,  j’ai la rage” de sa dernière mixtape : “Poing de suspension”.

Artiste engagé aux lyrics tranchant , le rappeur du crew Trois Six Cinq nous interpelle par sa poésie et son regard amer sur notre société , nous rappelant avec son flow , les débuts de Mister You.

Sortie pile le jour de l’équinoxe, le dernier titre de Vova fait de lui le 1er rappeur a être allé dans l’espace…Et annonce la sortie de son album : Continuum. Des images 3d d’une qualité rare et un premier plan à couper le souffle. on n’attend la suite avec impatience !

 

Nelson JR – Jungle Partie 4

 

Pour ce dernier Clip, nous avons choisi Nelson JR et le titre extrait de son EP Jungle, signé chez Attilatrax Production. Une visite de Paris en 360° pendant tout le clip… Une première dans le rap game français. 

 

 

Après quelques titres aux ambiances de quartier, c’est seul, en compagnie de deux magnifiques jeunes femmes qu’il vagabonde sur son vélo dans les rues de Paris. Et c’est sur une rythmique trap lourde et des percussions traditionnelles, qui rappellent les délires musicaux façon Niska que Nelson JR nous embarque dans un ego trip haut en couleurs. Enjoy 😉

Antoine Midan

Community Manager

Community Manager chez Keeewin.
DJ et producteur à ses heures perdues… Vous en saurez plus très bientôt 😉